Fêtée le 4 Février.

Sainte Véronique patronne des photographes

Le nom de Véronique provient probablement d’une expression hybride, mi-latine, mi-grecque, vera icona  (« véritable image »). 

L’histoire de Véronique est liée à la Passion de Jésus, et plus précisément au Chemin de Croix. Elle est une de ces femmes de Jérusalem dont Luc parle et à qui Jésus aurait adressé ses dernières paroles. Certaines stations du Chemin de Croix la mentionnent.

La dévotion du "Chemin de la Croix" évoque le souvenir de cette femme qui a bravé la foule hostile pour essuyer le visage du Christ pendant sa Passion, recueillant ainsi sur son linge la Sainte Face.

Sainte Véronique patronne des photographes

La représentation de sainte Véronique n’a pas varié depuis le XIII siècle : elle est vêtue en matrone et tient devant elle, à deux mains, un fin voile portant le visage de Jésus. Par contre le visage du Christ est serein, soit portant la couronne d’épines, notamment à partir du XIV siècle.

La piété occidentale fait de Véronique, l'épouse de Zachée, avec qui elle serait venue en Aquitaine  jusqu'à Soulac en Médoc près de Bordeaux, et Amadour en Quercy (Rocamadour) où le culte de Zachée (saint Amadour) est resté.

 

 

 

Sainte Véronique est également la patronne des lingères et des laveuses.

Retour à l'accueil